Actions sur le document

Le village de Bohan

bohan_03.jpg bohan_04b.jpg
bohan_10.jpg

 

Le long des berges fleuries...

 

Capitale florissante de la culture du tabac, Bohan, cette bourgade de 400 habitants devenue un centre commercial réputé et très prisé d'une clientèle française, s'est brillamment reconvertie dans le tourisme de masse.

Le long des berges fleuries, des terrains de camping, parmi les mieux équipés de toute la vallée, ont remplacé les vastes plantations.

L'immense séchoir modèle, construit par les agronomes dans les années 50, s'est mué en centre sportif.

 

 

 

MAISON DU MARICHAU

maison_marichau.jpg

Le village qui a trouvé à s'étendre dans un étroit ravin latéral, a conservé ses capricieuses venelles mais les maisons anciennes ont presque toutes disparu.

Un peu en retrait de la place, la Maison du Marichau, classée en 1973, n’en a que plus d’intérêt, comme l’une des dernières représentantes de la vieille architecture ardennaise à colombages.


LA PIERRE A MARIER

pierre_marier.jpg

La « Pierre à marier » témoigne d’une ancienne coutume de mariage :

les jeunes mariés devaient s’y asseoir dos à dos, avant de regagner le domicile conjugal, attelés à une souche de bois symbolisant les difficultés qu’ils auraient à surmonter ensemble toute leur vie.


pontcassebohan.jpg

LE PONT CASSE



Si le tramway vicinal a disparu de la vallée, il en reste encore quelques vestiges. Ainsi les ponts « cassés » de Membre et Bohan. La création dans les années 30 d’un réseau ferroviaire dans une région aussi encaissée donna lieu à maintes prouesses techniques.

La jonction Membre-Bohan fut particulièrement laborieuse, nécessitant le percement d’un tunnel long de 220 mètres et la construction de deux grands ponts, gravement endommagés en mai 1940.

 


 

bohan_06.jpg
 
bohan_08.jpg  


 

Actions sur le document