Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Annuaire / Petit patrimoine / Bornes frontières - Bohan

Petit patrimoine / Bornes frontières - Bohan

none

Description :

La borne 1 se trouve au milieu de la Semois, là où celle-ci devient Semoy car on passe en France. La borne a été lissée par la Semois, elle fait 55 cm de hauteur et forme un rectangle de 25 X 15 cm sur le dessus. Le bord supérieur est arrondi et présente une ligne qui représente la frontière. Nous l’avons trouvée couchée au fond de la Semois et l’avons redressée.
La borne est en pierre naturelle.

La borne 2 se trouve à moins de 50 m de la Semois, le pilier a une base rectangulaire de 25 X 20 cm et une hauteur de 40 cm. Le dessus du pilier est arrondi.

La borne 3 se trouve à +- 400 m de la Semois, le pilier a une base carrée de 20 X 20 cm, tandis que le dessus est un carré de 15 X 15 cm. La hauteur hors de terre est de 45 cm.
Le pilier est en pierre bleue de Givet.

Les bornes 4 (numéro original 24) et 5 (numéro original 26) sont en pierre bleue de Givet, de grande taille. La partie visible 23 X 23 cm dépasse du sol d’environ 50 cm. La partie enterrée, non taillée, est nettement plus volumineuse. Y sont gravés « 1820 » « F » et « N » pour Nederland (Pays-Bas). Le F et le N font face respectivement au territoire français et au territoire belge.
Elles ont été placées sur la frontière suite au traité de Courtrai du 28 mars 1820. Elles sont numérotées et les bornes 4 et 5 correspondent aux numéros 24 et 26 de 1820.

Les bornes suivantes, n°6 à 12 sont semblables à la borne 3, elles se trouvent sur la frontière entre la borne 26 et la borne 29 disparue (49° 50’ 53,84 N 4° 51’ 17.89 E). Elles sont disposées tous les 50 m environ.

La borne 13 se trouve à la limite de Bohan, Bagimont et la France. Elle a une base rectangulaire de 18 X 20 cm et une hauteur hors terre de 40 cm. Le sommet est arrondi. Sur les deux faces opposées sont gravés les lettres F et N.

 

Environnement :

Les bornes se trouvent sur la frontière entre la France (Sorendal) et la Belgique (Bohan).
Elles sont dans les bois, à quelques mètres d’un sentier qui longe la frontière du côté français, sauf la borne 1 qui se trouve au milieu de la Semois.

 

Etat de conservation :

Bon état, mais certaines sont couvertes de mousse.

 

Date de construction :

La frontière entre la France et les Pays-Bas a été établie par le traité de Courtrai du 28 mars 1820. Pour notre région, un procès-verbal de délimitation n°101 a été établi le 1er mai 1827. Il décrit précisément la frontière et la pose de bornes, numérotées de 1 à 29. Un autre procès-verbal de reconnaissance de plantation des bornes sera établi le 1er novembre 1829.


Historique :

Les bornes portent, sur des faces opposées, les lettres F et N. Il s’agit des abréviations de France et de Nederland. Ces bornes datent d’une rectification de frontière opérée, au début du 19ème siècle, par le roi de France et celui des Pays-Bas, dont dépendait alors la Belgique. C’est d’ailleurs à l’initiative du roi Guillaume Ier qu’avait été entrepris ce mesurage.
Pour la frontière entre Hautes-Rivières et la Belgique, 29 bornes ont été plantées en 1827. Les bornes vont de 16 à 19 pour Hérisson et de 20 à 29 pour Bohan. Nous avons retrouvé les bornes 24 et 26 sur Bohan et 17 à 19 sur Orchimont (voir fiche MDW_114).

 

Références :

LAMBOT, J.P., La Basse Semois illustrée, Beauraing, Remy Editeur, 1982 (page 104)
Association Le Pays des Hautes-Rivières, Gabelous, fraude et contrebandiers d’autrefois en vallée de Semois, mars 2017.

Actions sur le document
Bornes frontières - Bohan
Bornes frontières