Information

Retrouvez toutes les informations concernant le Coronavirus - COVID-19 sur http://www.vresse-sur-semois.be/fr/coronavirus/

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Centre Touristique et Culturel
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Centre Touristique et Culturel / Découvrir / Patrimoine / Ardoisalle à Alle

Ardoisalle à Alle

Dans les méandres du sous-sol schisteux

L’exploitation de l’ardoise à Alle-sur-Semois est une très vieille histoire qui a commencé il y a trois cents ans. En 1948, on ferme les portes de la colline de Reposseau qui abritait un sous-sol schisteux.

Mais, en 1986, une idée germe dans la région : rendre hommage aux trois siècles de ce dur labeur des « Scailtons » ardennais. Le Hainaut, le Limbourg et le pays de Liège avaient déjà leurs musées de la mine. Ici, à Alle, la mémoire collective allait sombrer et rester enfouie sous la colline. Et en 1990, le projet prit forme et depuis lors, la visite guidée de l’Ardoisalle vous permet de parcourir les entrailles de cette terre ardennaise et surtout de devenir les témoins privilégiés du travail de nos aïeux.

A la fin du XIXème siècle, l’industrie de l’ardoise est en plein essor.

Riche de son sous-sol schisteux, une petite colline d’Alle-sur-Semois fournira du travail à toute une région. Exploitée entre 1880 et 1948, cette mine est à l’arrêt depuis bien longtemps. De nombreux travailleurs en ont extrait du schiste ardoisier, servant à la confection de toits.

Cette fermeture s’est faite sans pleurs parce que ses entrailles en avaient causé des larmes dans le village, lorsque des hommes et des femmes s’y épuisèrent parfois jusqu’au malheur. C’était un métier ingrat, sous payé, dans la poussière, l’obscurité, l’humidité et le froid. Les hommes transportaient, à même le dos, des blocs de pierre parfois de 250 kilos.

Pour découvrir ce savoir faire désormais relégué aux livres d’histoire, direction Ardois’Alle. Casque vissé sur la tête, une visite de 45 minutes dans le sous-sol de la vallée de la Semois vous y attend. En été comme en automne, si vous visitez la mine, veillez à bien vous couvrir. La température est en effet de 11°C pour une humidité qui avoisine les 80%.

Le travail éreintant des mineurs vous sera expliqué en détails. Ainsi, sur 100kg de schiste extrait, seuls 15kg servaient à la fabrication d’ardoises. Les pierres restantes, assimilées à des déchets, étaient laissées dans la mine. L’enchevêtrement de galeries vous mènera ensuite à une splendide nappe aquifère, à la beauté insoupçonnée.

Aujourd’hui, ce site étonnant est de nouveau exploité grâce à la passion d’un artisan, Vincent Theret. Dans un lieu qui s’apparente à une cathédrale de pierres, il à décidé de poursuivre ce travail ancestral. Le schiste ne sert plus à fabriquer des ardoises, mais se destine au milieu de la construction. Si vous optez pour une visite d’Ardois’Alle, peut-être aurez-vous la chance d’être guidé par Vincent qui vous dévoilera cette histoire et l’essence de son travail.

Vous découvrirez durant une heure les couloirs mystérieux, les salles féeriques, les échafaudages de pierres, la nappe aquatique vert émeraude. Tout ici a été façonné par la main de l’homme. Pour compléter votre découverte, une salle thématique au milieu d’outils de « Scailtons », vous expliquera l’extraction du schiste, le façonnage de l’ardoise jusqu’à sa pose sur la toiture. Et pour échanger vos émotions, une cafétéria vous accueillera et vous proposera un film sur l’extraction de l’ardoise.


Ouvert tous les we de Pâques à la Toussaint

Tarifs

  • Adultes: 7,50 € - Enfants < 6 ans : gratuit - Enfants < 12 ans : 5,50 € - Seniors : 6,50 € - Groupes (> 10 personnes) : 6,00 € par personne

 

Actions sur le document